• NOTRE COUP DE CHAPEAU

    Voici notre coup de chapeau:

    LETTRE OUVERTE A ANDRY RAJOELINA
    par
    Razafiarison, Antananarivo, le 20 mars 2009

    Taratasy misokatra ho an’Andriamatoa Filoha, ( version française ci dessous )

     

    “Atolory an’i Kaisara izay an’i Kaisara ary an’Andriamanitra izay an’Andriamanitra.”

    Atolotra anao àry Andriamatoa Filoha ny haja ambony sy fiarahabana amin’izao nahazoanao amim-pomba ofisialy ny fahefana feno eto amin’ny firenena Malagasy izao. Ho an’Andriamanitra irery ihany kosa ny dera sy voninahitra mandrakizay.

     

    Natao ihany ny tsy hiteny teo anoloan’ny zava-nitranga nefa marary ny fo ary mahatsapa manana andraikitra ny hiteny ny tena raha misy ny tsy rariny. Vao manomboka koa ny fotoam-pahefanao no itrangan’izany tsy rariny izany, ka mieritreritra ny tena hoe mbola tsy tara loatra raha izao no miteny ary mino fa misokatra amin’ny feon’ny olom-pirenena tsirairay ianao amin’izao fotoanan’ny demokrasia izao.

     

    Tonga ary dia vakiako bantsilana ny tian-kambara. Inona marina moa no heloky ny MPITANDRINA LALA RASENDRAHASINA ? Niandany tamin’ny Filoha teo aloha ve ? Zony izany angamba hoy aho. Nampiditra olo-politika maro teo anivon’ny FJKM ve ? Tsy nanameloka ny 7 Febroary ve ? Raha heloka eo anoloan’ny firenena izany ary raha misy heloka hafa nataony tsy fantatro, ho lehibe noho ny an’Andriamatoa Ravalomanana ve ? Raha ny an’Andriamatoa Ravalomanana ary ambaranao avelanao amin’ny Fitsarana, naninona no dia navela natao toy ireny ny Filoham-piangonana ? Ho lehibe koa noho ny an’Andriamatoa Jacques Sylla ve izay niara-niasa akaiky tamin’Andriamatoa Ravalomanana nandritra ny taona maro, nahatonga antsika koa amin’izao fahantrana lalina izao ? Izy nefa izao ASAINAO hanohana anao.

     

    Navela nandeha daholo ny olon-kafa (ary naninona tokoa moa no tsy mba nanao na inona na inona ireo Filoham-piangonana hafa e ? sy Andriamatoa Ratsirahonana mba FJKM ihany e ?) fa dia izy sy ireo Jeneraly sisa navela ho viravirain’ireo miaramila feno hatezerana. Ireo Jeneraly aza toa tsy voatositosika toa azy. Tsy mba nakana fiahiana manokana akory mba tsy ho voakasi-tanan’ireo olona teo ivelany. FILOHAM-PIANGONANA ANIE INY E ! Marary ny fo nahita ireo sary tamin’ny fahitalavitra.

     

    Mino aho Andriamatoa Filoha fa tsy ianao no nanome baiko tamin’ny fanambaniana Filoham-piangonana toy ireny : FISAMBORANA, TOSIKA, “FANITRIHANA” ANATY FIARA TOY IRENY OLO-MELOKA IRENY, FITAZOMANA AN-KERINY, VONO… Fampisotroana maloto koa hono ? tsy te-hino akory aho hoe misy Malagasy mahavita izany e ! Mino aho Andriamatoa Filoha fa tsy ianao no nanome ny baiko raha ny fahenoako anao nanonona foana ny anaran’i Jesoa Kristy tamin’ireny tolona ireny.

     

    Niseho nefa ireny zavatra ireny avy amin’ireo miaramila teo ambany fifehezanao. Maneho fanahiana ary aho amin’izao fotoana izao hoe voafehy ary HO VOAFEHY FOANA VE IREO MIARAMILA ireo. Manana ny fahefana azo avy amin’ny fananana fiadiana (mahery vaika an !) izy ireo ary raha tsy voafehy io dia mainka hanosihosy indray ilay fandriampahalemana kely efa mitsipozipozy misy eto amintsika. Ny manamboninahitra amboniny efa tsy henoiny, hatramin’ny rahoviana no anarahany anao ? Efa nisy ohatra fihokoana nandaitra iny izao ary mety hianaran’ny hafa indray.

     

    Izay, Andriamatoa Filoha, no alahelo tian-kiantefa aminao, amin’ny fanantenana fa olona mihaino ny hafa ianao fa tsy sanatria afaka anaovana ilay fitenenana hoe : “Tenenina foana fa he ! he ! he ! …”. Raiso ary eto em-pamaranana, Andriamatoa Filoha, ny haja ambony atolotra anao.

     

    Atao hoe kanosa ve raha tsy mitonona anarana, manahy ihany nefa ny tena nahita ireny trangan-javatra ireny koa aleo angamba hanao sonia fotsiny toy izao :

    Zafinibozy, mpino anivon’ny FJKM, nahatsapa ny ZON’OLOMBELONA

     sy ny HASIN’NY FIANGONAN’I JESOA KRISTY ETO MADAGASIKARA VOAHITSAKITSAKA.


    Lettre ouverte à Monsieur le Président,

     

    « Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu ».

    Je vous présente ainsi Monsieur le Président tout mon respect et mes félicitations pour votre nomination officielle en tant que Président de notre Nation, investi des pleins pouvoirs. Et à Dieu seul soient les louanges et la gloire au siècle des siècles !

     

    Comme tout bon malgache habitué à ne rien dire, j’ai failli encore une fois me taire mais cette injustice était un peu plus que ne pouvaient supporter mon cœur et ma raison… mon sens du devoir a ainsi pris le dessus, heureusement. J’estime aussi que comme vous venez juste de prendre le pouvoir, il n’est pas encore trop tard pour oser dire les choses. J’ose également espérer que vous êtes ouvert et à l’écoute de tout citoyen de ce pays, en cette ère de la démocratie.

     

    J’irai alors droit au but. Quels étaient vraiment les crimes du Pasteur LALA RASENDRAHASINA ? Avoir été « pro-Ravalomanana » ? C’est son droit absolu à mon avis. Avoir admis tous ces politiciens au sein du bureau de la FJKM ? Ne pas avoir condamné les évènements du 7 février ? Si ce sont des crimes contre l’Etat et s’il y a d’autres crimes dont je n’ai pas connaissance, seraient-ils plus importants que ceux qu’aurait commis Monsieur Ravalomanana lui-même ? Si pour ce dernier, vous déclarez laisser à la justice le soin de le punir, pourquoi avoir laissé un Chef d’Eglise être traité de la sorte ? Seraient-ils plus importants que ceux qu’aurait perpétré Maître Jacques Sylla, proche collaborateur de Monsieur Ravalomanana pendant ces dernières années, nous ayant mené dans cette extrême pauvreté ? Lui, cependant, vous l’avez INVITE à supporter votre mouvement.

     

    Toutes les autres personnes ont été autorisées à partir sauf le Pasteur Rasendrahasina. Au fait, je me demande maintenant pourquoi les autres Chefs d’Eglise ne sont pas intervenus pour lui ni Monsieur Norbert Lala Ratsirahonana, également un fidèle de la FJKM, je crois. Il a été laissé avec les généraux subir la colère des militaires. Les généraux n’ont même pas été bousculés comme lui. Aucune précaution n’a été prise pour qu’il soit protégé des coups des gens à l’extérieur. C’est un Chef d’Eglise, il ne faut pas l’oublier ! Je n’étais sûrement pas le seul à avoir eu le cœur brisé en voyant les évènements sur le petit écran.

     

    Je crois Monsieur le Président que ce n’est pas vous qui avez donné les ordres pour de tels actes de barbarie à un Chef d’Eglise : CAPTURE ET BOUSCULADES COMME POUR UN CRIMINEL, SEQUESTRATION, COUPS… Il a été paraît-il forcé à boire même son urine (je n’ose pas croire que des malgaches ont pu faire celà). Je crois Monsieur le Président que ce n’est pas vous car je vous ai entendu à maintes reprises prononcer le nom de notre Seigneur Jésus Christ durant cette lutte populaire.

     

    Ces évènements ont cependant été les faits des militaires sous votre responsabilité, ceux admis à assister à une réunion aussi stratégique que celle ayant eu lieu à Antanimena le 17 mars dernier. J’exprime ainsi une grande crainte : ces militaires sont-ils maîtrisés par une autorité quelconque et le seront-ils toujours ? Leurs armes (ô combien impressionnantes !) leur donnent un tel pouvoir qui risque de nuire encore à la précaire sécurité de notre pays, s’il n’est pas maîtrisé. Ils n’écoutent plus leurs supérieurs, jusqu’à quand vont-ils vous suivre ? La mutinerie a tellement réussi qu’elle donnera envie à d’autres d’essayer plus tard.

     

    Tels sont, Monsieur le Président, les griefs qui vous sont adressés, dans l’espoir que vous êtes une personne à l’écoute des autres, et que ce ne sera pas à vous qu’on pourrait adresser la nouvelle expression : « Tenenina foana fa he ! he ! he ! … ». Veuillez croire, Monsieur le Président, en l’assurance de ma très haute considération.

     

    Serais-je traité de lâche si je préfère être couvert par l’anonymat face à ces évènements ? Ce n’est pas grave, je vais juste signer comme :

     

    un croyant au sein de la FJKM, ulcéré par le non-respect des Droits de l’Homme et par l’avilissement de l’Eglise de Jésus Christ à Madagascar

     

     


  • Commentaires

    1
    soatoly
    Dimanche 26 Avril 2009 à 19:22
    Cela commence bien l'irrespect des droits de l'homme. D'ailleurs, Madagascar n'est pas encore reconnu comme un Etat de droit, sinon il n'y aurait pas toutes ces corruptions, toute cette dictature, tous ces prisonniers politiques, entre autres Voninahitsy Jean Eug?. Au fait, combien d'ann? est-il rest?n prison?
    Pour ?e un bon pr?dent de la r?blique, il faut commencer d? par ?e " humble, patriotique et impartial" pour respecter la d?cratie et le peuple.
    anajaovanga
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :