• LETTRE OUVERTE A ANDRY ET AUX FORCES ARMEES

    image009.jpg
    JAOSOA Antoine , originaire d'Amboangibé vous demande de réfléchir aux forcings (coup d'Etat) que vous venez de concocter ensemble sans nous consulter.Je ne suis pas pro-Ravalomanana mais pour la légalité .
    Une troisème voie s'impose: tous à la table de négociation!!!!!!!!!!

    S'il est vrai que Ravalomanana a confié le pouvoir à l'armée:Neutralité et sécurité oblige, il n'est pas normal que le peuple malgache tout enrtier n'a pas été consulté avant que l'armée confie à son tour les affaires de l'Etat(du peuple) à des aventuriers de la politiques.

    En tant qu'ancien élève de sciences-po, je suis indigné de la manière dont Andry se comoporte: il refuse des négociations.C'est un signe de faiblesse en politique.Il faut oser affronter les critiques en démocratie!!!!

    Dans la mesure où Ravalomanana accepte de fléchir , je ne vois pas pourquoi, on lui refuserait le fitraofana..

    Andry ,semble trop pressé: hors en politique , aussi vite que vous arrivez, aussi vite vous vous en irez.

    La politique ce n'est ni la ruse , ni la violence ni la force. C'est plus que çà: c'est une bonne chose que Ravalomanana constate ses erreurs mais Andry à ce jour dans sa lancée vers le sommet sait-il au moins que tout seul et même avec l'armée il ne pourra rien faire sans nous.

    En ce moment, à Sambava, c'est le pillage partout; la situation des gens est très difficile car les dahalo sévissent en profitant de cette sorte de coup d'Etat permanent.

    Pour sortir de cette situation, il faut que tout le monde soit sollicité et non un groupe monte et un autre se prépare.

    Je suis pour la légalité;en ce moment, les institutions sont caduques: il va falloir une vraie constituante où tous les malgaches (Nord-Est-Sud -Centre)soient invités pour élire rapidement des représentants crédibles pour organiser une transition digne dfe ce nom.

    Je suis neutre et n'ai jamais milité pour aucun des partis car toujours en exil.

    Pour notre avenir: remettez le pouvoir au peuple: on ne on ne peut pas être Platini tout seul.

    La politique malgache ne doit pas être la risée du Monde entier :aujourd'hui, c'est le cas comme hier et avant-hier.

    Moralité: consulez le peuple.

    A bon entendeur : NON AU COUP D'ETAT oui à la cocertation.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :